Tout le monde est convaincu que le monde va mal à cause de toute une série de crises qui le caractérise (crise économique, politique, sociale, culturelles, éthiques et religieuse) mais la plus grave des crises est celle qui concerne le vivre-ensemble et, de manière explicite, la crise des valeurs, les risques du non-dialogue, l’absence de sagesse, l’émergence d’un environnement hostile et conflictuelle. Disons tout simplement que le vivre-ensemble est devenu problématique. / Ali SEDJARI - 29/08/2022

En savoir plus

Au delà de la définition même de la "Géopolitique" et de ses avatars, pour l'auteur, l'approche de cette dernière est, depuis des générations, partagée en deux sensibilités : les "tendances lourdes" et les "variables contemporaines".. / Jacques SOPPELSA - (19/08/2022)

En savoir plus

Depuis de long mois, avec la sécheresse, la canicule et les incendies, l'opinion se polarise à juste titre, sur le réchauffement climatique. Il est important de s'en préoccuper, mais il est une autre question tout aussi importante et qui va peut-être faire passer la question climatique au second plan, même si celle-ci y participe, c'est celle de la guerre (y compris nucléaire), de la confrontation, des conflits et de la violence inter étatique et ou infra étatique. / Jean-Claude MAIRAL

En savoir plus

Jürgen Habermas et Edgar Morin alertent sur la multiplication, dans les médias et sur les réseaux sociaux, de discours bellicistes opposés à toute recherche de compromis, même diplomatique. / Pierrick HAMON

En savoir plus

Cette Lettre, publiée le 23 juillet 2022 par le Quotidien libanais Lorient-Le-Jour, est tout simplement magnifique. Elle est révélatrice de deux visions voisines qui transpirent cet humanisme, cette clairvoyance , cette intelligence qui tranchent avec le simplisme des analyses de nombre de "philosophes" patentés, largement consultés dans certains grands médias français. PH

En savoir plus

cet article analyse comment la gouvernance numérique peut concilier l'adoption d'initiatives facilitant l'accès aux services publics ainsi qu’une politique de collecte des données conforme aux valeurs de tout État de droit. / LUIZ HENRIQUE DINIZ ARAUJO,

En savoir plus

Ewa Mazgal est membre du Comité de pilotage de I-Dialogos, Journaliste polonaise, elle vit à Olsztyn, en Warmie-Mazurie, une région polonaise voisine de l'enclave russe de Kaliningrad mais aussi de la Biélorussie, et à proximité de l'Ukraine dont les réfugiés sont accueillis à bras ouverts.. Dans cette nouvelle contribution, Ewa ne peut que constater que les polonais d’aujourd’hui n’aiment pas la Russie, et c’est essentiellement pour des raisons politiques et historiques. / Ewa MAZGAL

En savoir plus

La récente séquence électorale a révélé une France fracturée en blocs antagonistes. Comment élaborer un projet de société pour réconcilier ces groupes ? L’écologie comme sensibilité aux interdépendances remplit ce cahier des charges. Associée à la tradition solidariste, elle permet de penser un art de gouverner où chacun se sente impliqué. Cela passe par une meilleure prise en compte de la dimension locale. In Revue Études, n° 4295, juillet-août 2022. Article publié en accord avec l’auteur. JCM

En savoir plus

Vladimir Fedorovski donne des clés pour déchiffrer non seulement les faces cachées de Poutine mais aussi les aléas de ce nouveau monde. Il est le résultat d'une longue enquête. / Vladimir FEDOROVSKI,

En savoir plus

Il est important d'avoir de l'empathie, de la résilience et une solidarité de tous les instants avec le peuple ukrainien, mais sans oublier également d'avoir une approche politique et géopolitique face au conflit Russo/Ukrainien. / Jean-Claude MAIRAL

En savoir plus

Hier science-fiction, aujourd’hui réalité, la révolution numérique et l’intelligence artificielle nous projettent vers un autre monde virtuel, incertain qui exige de nous de nouvelles capacités biologiques, physiques et intellectuelles pour gérer les nouveaux outils technologiques d’une mutation annoncée avec ses menaces et ses promesses./ Ali SEDJARI

En savoir plus

Cet article, publié dans le quotidien suisse Le Temps le 30 août 2020, reste d’une particulière actualité. Dans le cadre d’une gouvernance à multi-niveaux cohérente, il promeut un « Fédéralisme coopératif à la française », un fédéralisme fidèle aux valeurs républicaines autant que révolutionnaires, qui ne se contente pas de nouvelles lois de décentralisation, mais fasse le choix d’une construction démocratique participative par agrégations. Comme en Suisse ? / Pierrick HAMON

En savoir plus